La comptabilité est un instrument essentiel de contrôle au premier niveau, cette notion de contrôle est le fondement de l’audit.

     La comptabilité a une très longue histoire, aussi longue que l’on ne puisse l’imaginer.

     Cependant, une lente évolution a conduit aux fondements de la partie double ; ainsi la technique comptable moderne est née et codifiée, les flux, comptabilité des espèces et marchandise qui circulent et l’inventaire, comptabilité des stocks détenus se complètent pour former un système comptable cohérent.

     Les juristes précisent les droits et obligations de chacun et permettent ainsi la formalisation et l’essor de la comptabilité d’engagement, qui est le fondement de l’information financière en coût historique que nous connaissons aujourd’hui.

     Depuis quelques années, la comptabilité tente, non sans difficulté et sans risque majeur, et sans grande transition, de franchir une nouvelle étape, qui se veut à certains égards révolutionnaire.

     Elle se veut de traduire la juste valeur  dans les comptes et l’information financière en s’efforçant de réconcilier comptabilité rétrospective et marchés que l’ont voit à l’heure actuelle, les limites de la théorie et la volatilité qu’elle pourrait introduire.

     Les années qui vont venir diront, les perspectives et les objectifs qui ne sont pas spontanément convergents, jusqu’à quel point pareille théorie peut elle prospérer.

     Par contre, l’audit a une histoire beaucoups plus courte et plus récente que celle de la comptabilité, mais pour l’audit aussi l’histoire s’accélère!